Appel à communication : « Enfances (dé)colonisées »

L’historiographie croisant les thématiques des Childhood and Youth Studies et des Colonial/Postcolonial Studies a produit depuis plusieurs années des études qui démontrent l’importance de la place et du rôle des enfants et des jeunes dans les constructions impériales. En 2012, la Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » (RHEI) a participé au développement de ce champ en consacrant un numéro aux « Enfances déplacées en situation coloniale » (n°14, 2012). Elle entend poursuivre l’exploration de nouvelles pistes de recherche en consacrant son numéro 22 (2020) à la protection de l’enfance en situations coloniales et postcoloniales.

Les articles pourront porter sur les thématiques suivantes (liste non exhaustive) :

  • Les acteurs de la protection et de la prise en charge des enfants et des jeunes : services de l’Etat, congrégations religieuses, associations locales, familles… ;
  • L’étude des articulations (ruptures et continuités) entre colonisation et décolonisation, les prolongements de celle-ci dans celle-là, les cultures postcoloniales de la protection de l’enfance ;
  • Au-delà des cadres imposés par les colonisateurs, les circulations trans-coloniales des modèles de prise en charge, le rôle des organisations transnationales/internationales ;
  • La prévention et le traitement de la délinquance juvénile ;
  • L’agentivité/empowerment des enfants et des jeunes pris en charge.

Les propositions sont à adresser avant le 30 juin 2019, accompagnées d’un court CV, aux adresses suivantes : yves.denechere@univ-angers.fr et tisseau@mmsh.univ-aix.fr

Sélection des propositions : début juillet 2019.

Remise des articles (environ 45 000 signes) en octobre 2019, et un retour des évaluations en décembre 2019 Allers et retours auteurs, coordinateurs du numéro : printemps 2020.

Parution du n°22 de la RHEI  : automne 2020.

Détail de l’appel