Journées d’étude « Alain BRUEL : Un passeur engagé pour la justice des mineurs », les 7 et 8 février 2019, à l’ENPJJ de Roubaix

Les jeudi 7 et vendredi 8 février 2019, le site central (Roubaix – Hauts-de-France) de l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) accueille des journées d’étude sur la figure du juge des enfants. Organisées en partenariat avec l’École nationale de la magistrature (ENM), l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AH-PJM), l’Association Française des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille (AFMJF) et le Conservatoire National des Archives et de l’Histoire de l’Éducation Spécialisée et de l’Action Sociale (CNAHES), elles s’intitulent « Alain Bruel : un passeur engagé pour la justice des mineurs ».

La figure du juge des enfants est au cœur de nombreuses tensions qui traversent notre société : entre exigence de sécurité et promotion des droits, décentralisation de la protection de l’enfance et recherche de cohérence et d’efficacité, transformation des familles et évolution de l’office du juge.
Juge des enfants de 1966 à 1999, membre très investi de l’Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille, Alain BRUEL, jusqu’à sa disparition en 2015, a pendant un demi-siècle milité pour une justice des mineurs humaniste et résolutive. De son premier article paru en 1966 dans la revue Rééducation, à son grand livre quasi testamentaire Pratique et évolutions de la justice des mineurs : aperçus de clinique judiciaire, publié en 2015, il n’a cessé de penser la justice des mineurs et de mettre en débats des hypothèses de travail mais aussi des pratiques effectives.
Au cours de deux journées d’études, que l’ENPJJ accueille en tant que récipiendaire des archives qu’il a léguées à l’AHPJM, les organisateurs proposent de revisiter ses travaux afin de mettre en évidence leur étonnante actualité et leur intérêt pour penser le rôle du juge des enfants, aujourd’hui et dans l’avenir. A travers des documents d’archives, des interventions d’historiens, de juristes et de praticiens de la justice des mineurs, il s’agira d’explorer l’héritage d’Alain BRUEL selon trois axes qui ont structuré sa pensée et son action :

• La clinique judiciaire et le travail avec les familles ;
• La dialectique de l’éducatif et du judiciaire ;
• La recherche au soutien des pratiques professionnelles.

Le programme
La fiche d’inscription tout public
La fiche d’inscription pour les personnel.les PJJ