Publication de « Quand la violence se joue au féminin », Véronique Le Goaziou (En ligne)

Longtemps la violence des adolescentes, des femmes et des mères est demeurée un phénomène improbable et impensé. Le fait d’être de sexe féminin était antinomique à l’emploi de la violence et son usage était réservé aux hommes et aux garçons. Aujourd’hui, le voile est levé et l’on s’interroge sur la violence agie par des jeunes filles ou par des femmes adultes : des mères infanticides, maltraitantes ou auteures de violences sexuelles, des jeunes filles délinquantes, radicalisées parties rejoindre les combattants du djihad ou même des femmes meurtrières.

Comprendre les circonstances et le sens des actes violents commis par la population féminine permet de penser ce qui relève de l’impensable. Ce texte de Véronique Le Goaziou tente d’établir, s’il en existe, des spécificités en jeu et fournit aux professionnels des clés d’analyse pour mieux agir sur ces violences ou les prévenir.

Télécharger le livre