Mettray

Cet établissement pour garçons d’Indre-et-Loire est ouvert en 1839 par Frédéric-Auguste Demetz et M. de Courteilles. Il est alors divisé en deux parties : la colonie agricole pour jeunes détenus confiés par l’Administration pénitentiaire et la Maison paternelle qui reçoit les enfants placés par mesure de correction paternelle en vertu de l’article 375 du Code civil. Concrétisant la devise de Demetz « améliorer l’homme par la terre et la terre par l’homme », il devient rapidement l’établissement modèle du genre. Les garçons mineurs de 13 à 18 ans y apprennent l’agriculture, le jardinage, les métiers de boulanger, charron, forgeron, cordonnier, brossier, maçon, maréchal, menuisier, peintre, sabotier, tailleurs, ... Les garçons de moins de 13 ans sont regroupés dans un quartier des mineurs
Cela ne l’empêchera pas, au cours des années 1930, de compter parmi les cibles privilégiées des campagnes de presse qui dénonceront ses pratiques répressives et entraîneront sa fermeture définitive en 1937.
Auteur : Jacques Bourquin