LELIEVRE Paul (1922-2007)

Né le 16 mai 1922 à Lorient dans le Morbihan, il fait partie du mouvement des éclaireurs de France. En 1939, il obtient un poste de manipulant auxiliaire des PTT, Recette principale de Quimper, où il travaille un an avant de faire un stage à l’École régionale de cadres de la jeunesse de la Haye en Mordelles en décembre 1940, qu’il enchaîne avec un autre stage au Centre de jeunesse de Val-Flory à Marly-le-Roi en janvier 1941. En février 1941, il est nommé chef d’équipes à Prat-Ar-Raz, près de Quimper destiné à devenir un centre de jeunesse mais fermé au bout de six mois.

En août 1941, il devient éducateur-adjoint puis éducateur en 1942 aux fermes d’accueil du Hinglé puis au Centre d’éducation de Ker Goat. En octobre 1943, il fait partie de la première session de formation de l’École nationale de cadres rééducateurs de Montesson. En janvier 1944, à son retour, il est nommé directeur provisoire à Ker Goat en remplacement de Georges Bessis, avant d’être nommé officiellement directeur du Centre en août 1945, à la mort en déportation de ce dernier. Le 19 avril 1947, il se marie avec Jeanne-Marie Aussel (guide de France, diplôme d’assistante sociale à Lyon, diplôme d’éducateur spécialisé à l’institut psycho-pédagogique de Montpellier, assistante sociale au service social auprès du Tribunal de Lyon). Avec l’éducateur Jacques Dietz qui réussit à intéresser tout le centre de Ker Goat à la musique et au chant choral, il en fait l’activité de base du centre en 1946 et 1947. Les jeunes choristes se produisent en Bretagne, à Paris et en Suisse ce qui permet de récolter des fonds qui financent en partie l’achat de la propriété de Ker Goat. Le centre déménage dans le château de Pleurtuit en 1954 (4 puis 11 ha) et Paul Lelièvre y fait construire des pavillons où vivent les familles d’éducateurs (2) pour 20 jeunes avec création de classes (1 instituteur pour 20). Dans le même temps il participe activement aux activités de l’ANEJI (Association Nationales des Educateurs de Jeunes Inadaptés).

Paul Lelièvre dirige le centre d’éducation Georges Bessis à Ker Goat jusqu’en 1963. C’est en effet cette année qu’il prend, avec Michel Lemay, la direction de la première école d’éducateurs et d’éducatrices spécialisés de Bretagne, rue Charles Le Goffic à Rennes. Il participe alors aux rencontres visant au rapprochement avec les autres écoles d’animateurs, assistantes sociales, conseillères en économie sociale et familiale. Ce projet aboutit à la création de l’APCS en 1968 qui réalise le regroupement physique des centres de formation sur un même site et aboutit à l’ouverture en 1976 de l’IFCS (Institut de Formations aux Carrières Sociales), futur IRTS Bretagne, dans la rue du Bois Labbé. Paul Lelièvre quitte la direction de l’école d’éducateurs en juillet 1976 pour prendre la direction de l’école de formation des éducateurs spécialisés et des moniteurs éducateurs, ainsi que la direction du CREAI de l’Ile de La Réunion. Il assure cette double fonction jusqu’en juillet 1979, date à laquelle il prend la direction du CREAI Bretagne jusqu’en juillet 1982. À ce poste il prépare, en application de directives gouvernementales, la dévolution des établissements gérés par le CREAI à une association fille : l’ARASS (Association pour la Réalisation d’Actions Sociales spécialisées) qui gère depuis 1985 tous les établissements du CREAI dont le Centre éducatif Georges Bessis - Ker Goat.
Parti à la retraite le 31 juillet 1982, il continue à s’intéresser aux évolutions de la profession. Il fait notamment partie du groupe de fondateur du CNAHES (Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée).