Mais bientôt vient la rançon de la gloire, devant le succès de la propagande faite autour de Ker Goat, les visiteurs commencent à affluer. Une association se constitue, « Les amis de Ker Goat », dans le but de redorer le blason du centre dont la devise « Dur comme le roc » est devenue célèbre. Si certains continuent à penser qu’il faut lui conserver « son caractère actuel de demi-camping, dans des conditions matérielles un peu rudes, auquel il doit sa réussite », la plupart des notables et personnalités réunis dans ce comité de soutien songe en revanche à relever son standing en trouvant une vaste propriété et une demeure digne de ce nom. Le marché immobilier, en cette époque de reconstruction, est particulièrement dynamique, les réponses affluent proposant belles demeures bourgeoises, manoirs, châteaux et dépendances, avec domaines agricoles. Le choix se porte sur le Château du Pont Phily à Pleurtuit (Ille-et-Vilaine) en 1951 ; une construction de la deuxième moitié du XIXe siècle à l’abandon mais en assez bon état. Dans la parc sont érigés de nouveaux pavillons en dur.

Texte : Mathias Gardet

Source : photographies Jacques Guyomarc’h

Crédit : Musée de Bretagne