Bien que les jeunes placés à Ker Goat aient plus de 13 ans et donc ne soient plus d’âge scolaire, une classe est organisée au sein du centre dans une ancienne poussinière partant du constat du retard d’acquisition de certains gamins aggravé par le contexte de guerre. Un instituteur tout juste rentré de captivité, Roger Riffier, est mis à disposition de Ker Goat à partir d’octobre 1945 pour cinq ans. Profitant d’une plus grande liberté vis-à-vis du programme officiel, Roger Riffier mettra en place les principes d’éducation nouvelle dont il est militant.

Texte : Mathias Gardet

Source : photographies Jacques Guyomarc’h

Crédit : Musée de Bretagne