Saint-Maurice est la première colonie pénitentiaire publique à avoir été créée hors de toute installation pénitentiaire préexistante. Sa vocation première est dictée par Napoléon III lorsqu’il achète le domaine en 1852. Celui-ci veut y développer une ferme modèle au milieu d’une vaste plaine encore inculte, couverte de landes et de bruyères. Son projet d’établir un village agricole pour y faire vivre une trentaine de familles d’ouvriers agricoles tourne finalement court pour des raisons financières. Il faut attendre ensuite 1872 pour que le président de la république Adolphe Thiers décrète l’installation d’une colonie pénitentiaire agricole publique sur les terres de l’ancien domaine impérial. Le château ne sera jamais destiné à accueillir les mineurs. Il sera réservé au logement du directeur et aux services administratifs.

Texte : Sylvain Cid

Source : carte postale, photographie colorisée

Crédit : droits réservés