OWINGS Chloé (1883-1967)

Chloé Owings (1883-1967) a contribué avec Henri Rollet (1860-1934) et Olga Spitzer (1882-1971) à la mise en œuvre de la loi de 1912 relative aux tribunaux pour enfants et adolescent dans le département de la Seine. Née dans l’Illinois (USA) d’une famille plutôt modeste et de confession protestante, Chloé Owings a obtenu un diplôme d’économie sociale à Saint-Louis et un master’s degree à l’université de Washington. Proche des réformateurs sociaux américains, parmi lesquels se trouvent Jane Addams (1860-1935) et plusieurs autres pionnières du service social, Chloé Owings s’engage dans le travail social en oeuvrant notamment auprès des juges et des tribunaux. Elle vient en France après la Première Guerre mondiale, par l’intermédiaire de l’American Relief Charing House, et travaille tout d’abord dans les hôpitaux militaires ainsi qu’à la Croix-Rouge américaine à Paris puis, après la guerre, à l’Hôpital américain ainsi qu’à l’Ecole Pratique de Service Social du pasteur Doumergue.

Dans les années 1920, son apport intellectuel est décisif suite à la réalisation d’une thèse dirigée par le sociologue Paul Fauconnet (1874-1938) concernant le traitement de l’enfance délinquante en France. Encouragée par Henri Rollet, qui apprécie le système judiciaire américain et qui lui fournit son terrain d’étude, elle émet des analyses comparatives entre les juvenil courts en pointant le rôle des reporters et le système français, ce qui, bien évidemment, en fait ressortir les aspects sclérosés. L’impact de la thèse de Chloé Owings est d’autant plus déterminant que l’admiration de l’élite française pour le nouveau monde fait consensus. Ce travail reçoit en 1923 le prix Carlier de l’académie des sciences morales et politiques et est immédiatement publié aux Presses Universitaires de France. Ainsi, le rôle de Chloé Owings consiste à déclencher l’application d’une réforme par effet de révélation. Quelques mois plus tard, Henri Rollet et Olga Spitzer vont créer avec l’aide technique de l’assistante sociale, Marie-Thérèse Vieillot (1888-1985), le premier service d’enquêtes sociales auxiliaire du tribunal pour enfants dans le département de la Seine. Chloé Owings retournera assez rapidement aux Etats-Unis où elle prendra diverses initiatives, toutes inspirées par sa vision de la démocratie sociale.

Texte : Michèle Becquemin