La couture constitue l’activité principale proposée aux jeunes filles. L’encadrement est entièrement religieux, mais concernant l’enseignement professionnel, on commence à recruter des éducatrices laïques. Vingt ans plus tard, à partir de novembre 1965, l’activité de couture a été diversifiée avec d’autres ateliers, notamment un atelier de F.P.A. (formation Professionnelle Adulte), de mécanicienne en « prêt à porter-flou ».

Texte : Claire Dumas

Source : Studio Pierre Legouhy, collection Claire Dumas