UGHETTO Jean (1923-2010)

Jean Ughetto naît à Lyon en 1923. Après ses études universitaires à Lyon, son service militaire, puis un premier stage au Prado de Saint-Romain-le-Puy, il intègre l’école de cadres rééducateurs de Montesson en Seine-et-Oise, dont il décroche le diplôme en 1947. Jean Pinaud, le directeur de l’école, le recrute à l’Ecole Théophile-Roussel de Montesson, qu’il dirige également. Puis Jean Ughetto repart dans sa région d’origine exercer à l’internat du Prado du Cantin, près de Lyon, auprès du Père Filliâtre.
Jean Ughetto se définit lui-même comme un « catholique genre progressiste ». Passionné de théâtre, il a en outre suivi des cours à l’Ecole d’éducation par le jeu dramatique. En 1950, il obtient une bourse d’études auprès de l’Association France-Atlantique pour un séjour de 18 mois aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, il suit un programme en partie académique au sein de l’université, basé sur des cours en social work à l’Adelphi college et dans le cadre de la New York School of social work. Mais le voyage comporte aussi une grande partie pratique, puisque Jean Ughetto sera notamment group worker au sein de plusieurs institutions, notamment au sein d’un village d’enfants. Il visitera de nombreuses autres institutions, assistera à des conférences, ira même jusqu’à traduire en français un ouvrage, Working with teen-age gangs, sous le titre Educateurs dans la rue : Trois ans avec des gangs de jeunes (Emmanuel Vitte Editeur, 1958).
Lorsqu’il revient en France diriger le foyer de semi-liberté de Vitry-sur-Seine ouvert depuis peu, Jean Ughetto y introduit notamment et adapte progressivement le sociodrame. Il reste à Vitry jusqu’en 1957, date à laquelle il s’éloigne quelque peu du secteur en entrant à l’ENAC (Ecole nationale d’aviation civile) comme chef des relations. Dans le même temps cependant, il participe avec Serge Ginger, Guy Dréano et Jacques Salomé à la création en 1960 du Séminaire de perfectionnement d’éducateurs spécialisés (SPES), premier groupe régulier de supervision pour éducateurs.
En 1962, il devient directeur d’un centre de formation d’éducateurs spécialisés en Normandie, l’Institut Henri-Wallon, basé à Louvigny, puis à Canteleu. En 1974, il passe à la direction de l’Ecole de formation psycho-pédagogique (EFPP) à Paris, où il développe dans les années 1980 une expérience originale de formation d’éducateurs malentendants, avant de prendre sa retraite en 1986. Jean Ughetto est décédé en 2010.

Texte : Samuel Boussion, Sylvain Cid